Des recommandations de l'APA sur la schizophrénie seront bientôt disponibles

Les recommandations de prise en charge, qui se fondent sur des données factuelles, aident à la prise de décisions cliniques au quotidien. Lors du Congrès 2017 de l’APA (l’association de psychiatrie américaine), des informations actualisées ont été communiquées concernant les recommandations de l’APA en cours de préparation. Progress in Mind vous informe sur les révisions apportées aux recommandations pour la prise en charge des patients schizophrènes... parmi d’autres nouvelles.

Une mise à jour des recommandations 2004 de l’APA sur le traitement des patients atteints de schizophrénie est en cours, et la nouvelle version pourrait être disponible dès l’année prochaine (2018). Cette information a été partagée dans le cadre d’un symposium de l’APA 2017 intitulé « New guideline recommendations for strengthening psychiatric practice » (Nouvelles recommandations pour le renforcement des pratiques psychiatriques).

Le comité de rédaction en est encore aux premiers stades de son travail, puisqu’il attend les résultats d’une revue systématique et globale de la littérature. Toutefois, le responsable du groupe en charge des recommandations sur la schizophrénie, le Dr George Keepers de l’Oregon Health and Science University, était très désireux de recueillir l’avis des participants du congrès de l'APA sur ce que devrait être la teneur essentielle des recommandations révisées.

Le Dr Keepers a indiqué que les recommandations révisées sur la schizophrénie suivront le modèle établi par les guides les plus récents de l’APA, à savoir qu’elles contiendront des préconisations claires et des catégories de « qualité des preuves » par préconisation.

Quel contenu inclure ?

Comme l’a indiqué le Dr Keepers, le groupe de rédaction mène actuellement une revue de la littérature et recueille les avis experts de psychiatres et d’universitaires. Le groupe était soucieux dans ce cadre de connaître également l’avis des participants au symposium de l’APA sur les éléments qu’il conviendrait de conserver, d’éliminer ou d’ajouter aux thèmes et au contenu des recommandations actuelles concernant la prise en charge des patients schizophrènes.

S’adressant à l’assistance pour recueillir leurs idées, le Dr Keepers a d’abord demandé aux participants s’ils pensaient que le dernier guide de l’APA, intitulé « Practice Guidelines for the Psychiatric Evaluation of Adults, Third Edition » était suffisant pour évaluer les patients atteints de schizophrénie.

Parmi les autres questions susceptibles d’aider à élaborer les nouvelles recommandations, figurait la question de savoir si celles-ci devraient conseiller et préconiser une prise en charge des patients dans un cadre de soins primaires, ou s’il fallait donner des conseil pour aider les psychiatres à coordonner les aspects sociaux de la prise en charge des patients et les questions relatives au logement.

S’agissant des étapes de prise en charge thérapeutique, il a demandé si les recommandations devaient aborder les symptômes prodromiques et la prévention ; si des orientations étaient nécessaires sur les outils de mesure et d’évaluation pour déterminer la réponse au traitement ; si de telles évaluations devaient prendre en compte le fonctionnement quotidien du patient ; et si les efforts durant la stabilisation devaient continuer à cibler prioritairement la prévention des récidives tout en minimisant les effets indésirables.

Apports des professionnels de santé

Les professionnels de santé ont signalé un certain nombre de points importants pour leur pratique : notamment, assurer la continuité du traitement entre le psychiatre et le médecin de ville ; comprendre les risques métaboliques et leur gestion ; ainsi que le rôle des technologies intelligentes dans la prise en charge des patients. Ils se sont également montrés intéressés par les thèmes du traitement à vie et le concept de « rétablissement », et par la nécessité de sensibiliser le public à l’importance d’une intervention précoce pour éviter l’apparition et l'aggravation des symptômes lorsque la maladie est mal contrôlée.

Une version mise à jour des recommandations de l’APA sur le traitement de la schizophrénie pourrait être disponible dès 2018

Projet de registre

Le Dr Keepers a également indiqué que l’APA projetait de mettre sur pied un registre visant à mieux cerner l’efficacité du traitement au sein de grandes populations de patients.

Multiples recommandations de l'APA en cours de préparation

Au cours du symposium, il a également été dévoilé qu’un certain nombre d’autres recommandations, entièrement nouvelles ou mises à jour, étaient en préparation.  Outre celles récemment publiées sur l’utilisation des antipsychotiques pour traiter l’agitation ou la psychose chez les patients souffrant de démence, des nouvelles recommandations seront prochainement publiées sur les troubles liés à l’alcoolisme. Une mise à jour des recommandations relatives aux troubles alimentaires est également en cours.

Sources utiles :

APA practice guideline for the treatment of patients with schizophrenia (deuxième édition, publiée en 2004)

Références

Compte rendu du Congrès APA (American Psychological Association) de 2017, rédigé par un correspondant de H.Lundbeck.

Vous êtes en train de quitter Progress in Mind
Accès médecin obligatoire
Pour avoir accès, merci de nous fournir la preuve que vous êtes un professionnel de santé
Hello
Please confirm your email
We have just sent you an email, with a confirmation link.
Before you can gain full access - you need to confirm your email.
The information on this site is exclusively intented for health care professionals.
All the information included in the Website is related to products of the local market and, therefore, directed to health professionals legally authorized to prescribe or dispense medications with professional practice. The technical information of the drugs is provided merely informative, being the responsibility of the professionals authorized to prescribe drugs and decide, in each concrete case, the most appropriate treatment to the needs of the patient.
Congress
Register for access to Progress in Mind in your country