Le DaTSCAN dans la pratique quotidienne - faciliter le diagnostic différentiel de la MP

Diagnostiquer la maladie de Parkinson (MP) correctement peut s'avérer difficile, surtout lorsque l'on se fonde uniquement sur les antécédents médicaux et les techniques d'examen clinique. Bien que ces éléments forment la base de tout diagnostic, Tao Xie, Chicago, États-Unis, au cours d'un symposium parrainé par des entreprises au congrès MDS 2018 (Movement Disorder Society), a expliqué comment il utilise le DaTSCAN dans sa pratique clinique quotidienne.

Le DaTSCAN est une technique d'imagerie par tomographie par émission monophotonique (TEMP) qui utilise un ligand marqué à l'iode 123 (123I) lié au transporteur de la dopamine (DaT) pour visualiser le fonctionnement au niveau de la terminaison neuronale présynaptique dopaminergique. Une réduction du signal DaT reflète une perte fonctionnelle au niveau des neurones dopaminergiques présynaptiques.

Indications - diffèrent dans l'UE et aux États-Unis

Dans l'UE, où il est utilisé depuis 2000, le DaTSCAN est cliniquement indiqué chez les adultes atteints de syndrome parkinsonien cliniquement incertain lorsque son utilisation peut faciliter la différenciation entre le tremblement essentiel et le tremblement du syndrome parkinsonien lié à la maladie de Parkinson (MP), à l'atrophie multisystématisée (AMS) et à la paralysie supranucléaire progressive (PSP). Il convient toutefois de noter que la technique ne fait pas de distinction entre la MP (maladie de Parkinson), l'AMS (atrophie multisystématisée) et la PSP (paralysie supranucléaire progressive).

« Ce que vous voyez habituellement dans la MP, c'est la perte de signal asymétrique du putamen postérieur au noyau caudé. Mais attention, une imagerie anormale n'est pas synonyme de MP. Il pourrait s'agir de PSP, d'AMS ou de MP », a indiqué le Dr Tao.

Une imagerie anormale n'est pas synonyme de MP - il pourrait s'agir de PSP d'AMS ou de MP

La technique est également indiquée dans la démence, où son utilisation permet de différencier une probable démence à corps de Lewy (DCL) à une maladie d'Alzheimer mais n'autorise pas la différenciation entre DCL et démence liée à la MP.

Aux Etats-Unis, où le DaTSCAN est utilisé depuis 2011, ses indications sont plus larges, permettant son utilisation comme complément à d'autres évaluations diagnostiques en plus de la différenciation entre le tremblement essentiel et le tremblement dû au syndrome parkinsonien lié à la MP, à l'AMS et à la PSP.

Rôle du DaTSCAN dans le diagnostic précoce et la prise en charge

La sensibilité et la spécificité de l'utilisation du DaTSCAN sont les suivantes :

Distinction entre tremblement essentiel et MP - sensibilité 93 %, spécificité 100 % [1]

Différenciation entre la démence à corps de Lewy et la MA ou d'autres formes de démence - sensibilité 93 %, spécificité 86 % [2]

Dans le syndrome parkinsonien cliniquement incertain, une précision de 53 % dans le diagnostic précoce sans l'examen contre 86-90 % de précision avec l'examen a été rapportée. [3]

En général, a rapporté le Dr Tao, 50 % ou plus des patients voient leur prise en charge clinique modifiée suite à un changement au niveau du DaTSCAN, selon si la technique est utilisée par un spécialiste de la MDS ou non. Les non-spécialistes ont tendance à changer de stratégie de prise en charge clinique chez une plus grande proportion de patients que les spécialistes.

50 % ou plus des patients voient leur prise en charge clinique modifiée suite à un changement au niveau du DaTSCAN

Le tremblement essentiel n'est pas difficile à diagnostiquer chez la plupart des patients mais peut parfois représenter un défi s'il est présent avec des symptômes mimant le syndrome parkinsonien. Et, a-t-il rappelé à l'auditoire, les patients atteints d'un tremblement essentiel de depuis longtemps sont également plus susceptibles de développer la MP et, par conséquent, de devenir TE (Tremblement Essentiel) / MP.

Des cas démontrent la valeur du DaTSCAN dans la pratique clinique

Le Dr Tao a présenté cinq cas cliniques et, parmi eux, un cas présentait précisément un tremblement essentiel avec des symptômes mimant le syndrome parkinsonien. D'autres cas ont illustré l'utilisation du DaTSCAN pour distinguer le tremblement fonctionnel psychogène de la MP à dominante tremblante, la dépression/catatonie de la MP, la sclérose latérale primitive/maladie du motoneurone de l'atrophie multisystématisée - type parkinsonien et le syndrome parkinsonien induit par les médicaments de la MP.

Le Dr Tao a alerté que certains médicaments qui se lient au transporteur de la dopamine, dont le cannabis, pouvaient interférer avec le diagnostic et devaient être interrompus avant le DaTSCAN.

Ainsi, il a été démontré que cette technique aidait au diagnostic précoce chez les patients atteints de tremblements incertains et de syndrome parkinsonien, ce qui à son tour a conduit à une meilleure prise en charge précoce en évitant des tests inutiles, des modifications de traitement non nécessaires et des effets secondaires liés à l'utilisation de médicaments inappropriés.

Ce symposium a été organisé à l'aide du soutien financier à la formation fourni par GE Healthcare.

Références

1.        Benmer et al. Mov Disorder 2000;15:503-510

2.        Papathanasiou et al. Parkonsonism & Relat Disord2012;18:225-229

3.        Tolosa et ; Mov Disord 2007;22:2346-2351

Vous êtes en train de quitter Progress in Mind
Accès médecin obligatoire
Pour avoir accès, merci de nous fournir la preuve que vous êtes un professionnel de santé
Hello
Please confirm your email
We have just sent you an email, with a confirmation link.
Before you can gain full access - you need to confirm your email.
The information on this site is exclusively intented for health care professionals.
All the information included in the Website is related to products of the local market and, therefore, directed to health professionals legally authorized to prescribe or dispense medications with professional practice. The technical information of the drugs is provided merely informative, being the responsibility of the professionals authorized to prescribe drugs and decide, in each concrete case, the most appropriate treatment to the needs of the patient.
Congress
Register for access to Progress in Mind in your country